Prendre rendez-vousUn service deDoctolib
Tel

06 15 02 37 59

E-mail

fatem@simplementnaturo.fr

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi

de 10H00 à 19H30

détox

Le printemps, saison du réveil et du renouveau, est arrivé !
Les températures sont plus douces, l’ensoleillement et la luminosité sont plus importants, la sève des arbres remonte.
Pour ton organisme, il en est de même. Ressens-tu ce regain d’énergie ? Envie de prendre soin de toi ? De te remettre au sport ? Effectivement la période y est propice et je t’y encourage !
Tu remarqueras que c’est aussi à cette période que l’on se lance dans un « grand nettoyage de printemps » dans nos habitats. Et si l’on en faisait de même pour notre organisme ?
Il existe diverses pratiques pour détoxifier son organisme :
– en ciblant un organe en souffrance (par exemple le foie)
– plus globalement en «nettoyant» ses émonctoires (les portes de sorties) afin de permettre à nos déchets métaboliques de s’évacuer plus facilement.
Dans cet article, je me focalise sur le jeûne :
Le jeûne : quésaco ?
Le jeûne consiste à se priver complètement ou partiellement de nourriture voire de boisson durant un certain temps. Ainsi :
– Mettre le système digestif au repos
– Déstocker les graisses et le sucre de l’organisme
– Favoriser l’efficacité du foie et la régénération cellulaire
Quelques explications :
Lorsque tu jeûnes, ton organisme détoxifie les déchets circulants (cholestérol, urée, acide urique).
L’organisme puise dans ses réserves de glucose contenues dans le sang, la lymphe et les tissus adipeux. Ce travail d’autolyse, signifie «autodestruction», et commence lorsque ton appareil digestif est vide.
Il existe 3 types de jeûne :
– Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes de jeûne (16h d’affilées autour du repos nocturne) et de prise alimentaire (8H). En pratique, tu sautes le repas de ton choix : le petit-déjeuner ou le dîner. Evidemment, tu veilleras à avoir une alimentation la plus saine possible.
– Le jeûne hydrique consiste à se contenter de boire soit de l’eau, soit des tisanes ou des bouillons de légumes sans ingérer d’aliments solides.
– Durant un jeûne sec, tu ne manges pas et tu ne bois pas non plus.
La durée de ton jeûne varie selon tes objectifs, les quantités de toxines accumulées et surtout tes capacités énergétiques. Ton naturopathe évalue ces paramètres afin de te conseiller – voire t’accompagner – durant ton jeûne.
Un jeûne s’anticipe et s’organise :
Pour une autolyse progressive, en douceur et sans désagrément, je te conseille de supprimer dans l’ordre :
– les aliments transformés et les faux aliments (thé, café, sodas).
– réduis progressivement ta consommation de protéines animales (viandes, poissons, produits laitiers) et d’amidons.
– nettoie tes intestins, en purgeant le tube digestif ou en faisant un lavement du côlon afin d’entrer en autolyse plus rapidement et éviter de faire circuler trop de toxines d’un coup.
Enfin, lors de la rupture du jeûne, il est important de reprendre une alimentation progressive en commençant par des jus de légumes et de fruits frais, en petite quantité.
Pour une détox adaptée, réussie et en douceur, je te conseille vivement de te faire accompagner par un(e) naturopathe.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Me!